Mortalité par maladies de l’appareil circulatoire, Québec et Canada, séries chronologiques

1. Maladies de l’appareil circulatoire
2. Cardiopathies ischémiques
3. Maladies cérébrovasculaires

1. Maladies de l’appareil circulatoire

En 2018, chez les hommes, le taux de mortalité par maladies de l’appareil circulatoire au Québec est inférieur de 9 % à celui du Canada. La baisse de la mortalité liée à cette cause depuis 2000 a été de 49 % au Québec comparativement à 47 % au Canada. Au cours de la dernière année, le taux est demeuré stable au Québec alors qu’il a diminué de 4 % au Canada.

Chez les femmes, en 2018, la mortalité par maladies de l’appareil circulatoire au Québec est inférieure de 6 % à celle du Canada. La réduction  de 2000 à 2018 du taux de mortalité associée à cette cause a été de 44 % au Québec et de 47 % au Canada. Au cours des dernières années, le taux tend à se stabiliser au Québec alors qu’il continue à diminuer légèrement au Canada.

2. Cardiopathies ischémiques

En 2018, les hommes du Québec affichent une mortalité par cardiopathies ischémiques inférieure de 13 % à celle des hommes du Canada. Entre 2000 et 2018, l’écart entre les deux régions s’est accentué puisque la diminution de la mortalité liée à cette maladie a été de 59 % au Québec et de 55 % au Canada. Au cours des trois dernières années, le taux tend à se stabiliser au Québec alors qu’il continue à diminuer légèrement au Canada.

Chez les femmes, la mortalité par cardiopathies ischémiques au Québec est inférieure de 10 % à celle du Canada. De 2000 à 2018, la mortalité a chuté de près de 60 % dans les deux régions. Au Québec, le taux a peu varié au cours des trois dernières années alors qu’il a continué à diminuer légèrement  au Canada.

3. Maladies cérébrovasculaires

En 2018, les Québécois bénéficient d’une sous-mortalité par maladies cérébrovasculaires de 12 % par rapport aux Canadiens. La réduction de la mortalité par maladies cérébrovasculaires entre 2000 et 2018 a été de 49 % au Québec et de 52 % au Canada. Dans les deux régions, la mortalité a fluctué au cours des dernières années.

Chez les femmes, la sous-mortalité des Québécoises par rapport aux Canadiennes est de 9 %. Sur l’ensemble de la période, le taux a diminué de 43 % au Québec et de 50 % au Canada. Au Québec, au cours des trois dernières années, le taux a rejoint le plancher atteint en 2012.

Les commentaires sont fermés