Espérance de vie, Québec et comparaisons internationales

1. Espérance de vie à la naissance
2. Espérance de vie à 65 ans

Voir également : L’espérance de vie au Québec : une richesse collective

1. Espérance de vie à la naissance

Situation actuelle

En 2018, les hommes du Québec, avec une espérance de vie à la naissance de 80,9 ans, se classent au 6e rang parmi 20 états de l’OCDE pour l’espérance de vie à la naissance. Les Canadiens, quant à eux, se positionnent au 12e rang avec une longévité de 79,9 ans. La Suisse domine le classement avec une longévité moyenne de 81,9 ans suivie de l’Italie, du Japon et de la Norvège. Les États-Unis se démarquent défavorablement des autres pays avec une espérance de vie de 76 ans.

Chez les femmes, le Québec se retrouve au 9e rang et le Canada au 12e rang avec des valeurs respectives de 84,3 ans et de 84,1 ans. La durée de vie moyenne des femmes atteint 87,3 ans au Japon. Comme chez les hommes, les États-Unis se retrouvent au dernier rang avec une espérance de vie de 81,2 ans.

Écart hommes-femmes

Les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Mais l’écart entre les sexes varie beaucoup d’un pays à l’autre, de 3,1 ans aux Pays-Bas à 6,2 ans au Japon. Au Québec, le retard des hommes sur les femmes se situe à 3,5 ans et au Canada, à 4,2 ans. Le Québec affiche avec les Pays-Bas, la Suède et la Norvège l’un des plus faible écart entre les hommes et les femmes.

Variation 2010-2018

Entre 2010 et 2018, l’espérance de vie à la naissance des hommes a varié, selon le pays, entre -0,1 an et 2 ans alors que chez les femmes, les variations se situent entre 0,2 an et 1,5 an. Chez les hommes, un groupe de 6 états dont le Québec enregistre les hausses les plus fortes. Le Canada affiche l’un des gains les plus faibles. Aux États-Unis, l’espérance de vie à la naissance des hommes stagne depuis près de 10 ans.

Chez les femmes, le Danemark se classe au premier rang suivi de la Norvège pour la hausse la plus forte de l’espérance de vie à la naissance chez les femmes. Un groupe formé de 4 pays comprenant le Québec se positionne au troisième rang avec un gain de 1 an. Le Canada se compare plutôt défavorablement aux autres états. Comme chez les hommes, les États-Unis se situent au dernier rang avec un gain pratiquement nul.

 2. Espérance de vie à 65 ans

Situation actuelle

L’espérance de vie à 65 ans varie chez les hommes de 18,0 ans à 20,2 ans selon le pays. L’écart est de 2,2 ans entre les pays se situant aux deux extrémités du classement. Avec une espérance de vie à 65 ans de 19,5 ans, le Québec se positionne au 8e rang et le Canada au 9e rang.   À l’autre extrémité, le Danemark, l’Allemagne, les États-Unis montrent des espérances de vie à 65 ans de l’ordre de 18 ans.

Les écarts de l’espérance de vie à 65 ans entre les pays sont plus grandes chez les femmes, 3,7 ans. Le Japon se démarque des autres pays au haut du classement. Le Québec et le Canada accusent un retard de plus de deux ans sur le Japon, au premier rang. Les États-Unis et le Danemark ferment le classement avec une espérance de vie à 65 ans inférieure à 21 ans..

Écart entre les sexes

D’un pays à l’autre, les femmes présentent une espérance de vie à 65 ans de 2 à 5 ans de plus que les hommes. Au Québec et au Canada, l’écart entre les hommes et les femmes est de l’ordre de 2,5 ans alors qu’il est de près de 5 ans au Japon.

Variation 2010-2018

Les gains d’espérance de vie à 65 ans entre 2010 et 2018 ont été un peu plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Chez les hommes, les gains les plus marqués ont été observés en Irlande, en Norvège, en Italie et au Québec. Chez les femmes, le Danemark est le seul pays ayant enregistré une hausse atteignant un an entre 2010 et 2018.

Les commentaires sont fermés