Tabac, alcool et obésité, Québec et comparaisons internationales

1. Fumeurs quotidiens
2. Litres d’alcool vendus par habitant
3. Personnes obèses

1. Fumeurs quotidiens

Situation actuelle

Selon l’endroit, la proportion de fumeurs varie de 11 % à 24 %. Le Canada et le Québec se comparent plutôt favorablement aux autres populations avec des proportions respectives de 12 % et 13 %. Seules la Suède et la Norvège enregistrent des proportions de fumeurs plus basses qu’au Canada. Six pays européens, l’Autriche, l’Espagne, la France, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie se partagent la queue du classement avec des proportions de fumeurs quotidiens de 20 % ou plus.

 

Chez les hommes, la proportion de fumeurs fluctue entre 11 % et 30 % et chez les femmes entre 8 % et 22 %. En général, le classement des pays diffèrent peu selon le sexe. On dénote cependant quelques exceptions, la plus frappante étant le Japon qui affiche la proportion la plus élevée chez les hommes, 30 % et celle la plus faible chez les femmes, 8 %.

 

Écarts hommes-femmes

Dans la très grande majorité des états comparés, les hommes sont proportionnellement plus nombreux à fumer que les femmes. La surconsommation masculine de tabac atteint un sommet au Japon où le taux de tabagisme des hommes représente près de 4 fois celui des femmes. Au Québec, le tabagisme est 25 % plus élevé chez les hommes que chez les femmes alors qu’au Canada la surconsommation masculine est de 42 %. En Suède, les femmes sont proportionnellement plus nombreuses à fumer que les hommes.

2. Litres d’alcool vendus par habitant

Situation actuelle

Le nombre de litres d’alcool par habitant vendus annuellement varie, d’un état à l’autre, de 6 à 12 litres. Les valeurs les plus basses sont observées en Norvège, en Italie en Suède et au Japon  avec moins de 8 litres d’alcool vendus par habitant. Le Canada et le Québec suivent tout près. À l’autre extrémité, on vend plus de 10 litres d’alcool par habitant en France, en Autriche, en Irlande, en Allemagne et en Belgique.

Variation récente

Au cours des dix dernières années, la vente d’alcool par habitant a diminué dans dans la grande majorité des États. Le Québec et le Canadaa ont enregistré un baisse d’un peu plus de 2 %, l’une des plus faibles parmi les États comparés. À l’opposé, la baisse des ventes d’alcool a été de plus de 15 % En Espagne, au Danemark, en Finlande et en Irlande.

3. Personnes obèses

Situation actuelle

L’indice de masse corporelle, qui permet d’estimer la prévalence de l’obésité, peut être mesuré à partir d’informations autodéclarées  par les répondants ou à partir de mesures directes du poids et de la taille. Ces dernières mesures sont beaucoup plus précises car les répondants ont tendance à sous-estimer leur poids et sur-estimer leur taille. Les données sont cependant manquantes pour plusieurs pays.

La proportion de personnes souffrant d’obésité varie, selon l’endroit, entre 4 % et 40 %. Le Canada, avec une proportion de 27 % se situe parmi les populations ayant le plus de personnes obèses. Seules les États-Unis et la Nouvelle-Zélande affichent des valeurs plus élevées. Le Québec se positionne un peu moins défavorablement avec 23 % de personnes obèses. Le Japon se démarque avec moins de 5 % de personnes obèses.

L’ordre des pays varie peu entre les hommes et les femmes. Tant chez les hommes que chez les femmes, le Japon et les États-Unis affichent respectivement les valeurs les plus basses et les plus hautes.

Écarts hommes-femmes

Lorsque l’indice est inférieur à 100, la prévalence de l’obésité est plus élevée chez les femmes que chez les hommes. Parmi les 12 états comparés, 8 états dont le Québec affichent une plus grande proportion de personnes obèses chez les femmes. À l’opposé, le Canada enregistre le plus fort excès d’obésité des hommes comparativement aux femmes.

 

Les commentaires sont fermés