Mortalité par maladies de l’appareil respiratoire, Québec et comparaisons canadiennes

1. Pneumonie
2. Maladies chroniques des voies respiratoires inférieures

Voir également Mortalité par maladies de l’appareil respiratoire, Québec et Canada, séries chronologiques.

1. Pneumonie

Situation actuelle

Tant chez les hommes que chez les femmes, le Québec enregistre, parmi les quatre provinces les plus populeuses, le taux le plus élevé de mortalité par pneumonie.

Écarts hommes-femmes

En 2018, la surmortalité masculine par pneumonie varie entre 38 % en Colombie-Britannique et 55 % en Ontario.

Variation récente

Chez les hommes, la mortalité par pneumonie a diminué, entre 2000 et 2018, de 27 % dans l’ensemble du Canada, et de plus de 64 % en Colombie-Britannique mais a augmenté de 15 % au Québec. Chez les femmes, la mortalité a augmenté de 45 % au Québec alors qu’elle a chuté de 22 % au Canada et de 62 % en Colombie -Britannique.

2. Maladies chroniques des voies respiratoires inférieures

Situation actuelle

Le Québec affiche, tant chez les hommes que chez les femmes, des taux de mortalité par maladies chroniques des voies respiratoires inférieures comparables à ceux du Canada, dans son ensemble. Les taux les plus faibles sont enregistrés en Ontario et les plus élevés en Alberta.

Écarts hommes-femmes

Les hommes présentent par rapport aux femmes des indices de surmortalité par maladies chroniques des voies respiratoires inférieures qui varient, d’une province à l’autre, entre 127 et 138.

Variation récente

Chez les hommes, entre 2000 et 2018, la mortalité par maladies chroniques des voies respiratoires inférieures a chuté de plus de 50 % au Québec. La diminution a été moins marquée ailleurs au Canada. Chez les femmes, les baisses ont été beaucoup moins importantes. L’Alberta a enregistré une hausse de 5 %.

Les commentaires sont fermés