Mortalité infantile et naissances de faible poids, Québec et comparaisons internationales

1. Mortalité infantile
2. Naissances de faible poids

1. Mortalité infantile

Situation actuelle

D’un endroit à l’autre, le taux de mortalité infantile en 2017 fluctue entre 2 et 6 pour 1 000 naissances vivantes. Le Québec et le Canada se positionnent parmi les états possédant les taux les plus élevés, plus de 4 décès infantiles pour 1000 naissances vivantes, devançant seulement les États-Unis au bas du classement.  À l’opposé, des taux inférieurs à 2,5 pour 1 000 sont enregistrés en Finlande, au Japon, en Norvège et en Suède. Il est à noter que les données  portent sur tous les décès infantiles d’enfants nés vivants peu importe le poids à la naissance et la durée de gestation.

Variation récente

La Finlande, la Norvège, le Japon , l’Autriche et l’Espagne ont enregistré, entre 2007 et 2017, les diminutions es plus importantes du taux de mortalité infantile. Les diminutions les plus minces sont affichées par la Belgique, l’Irlande, le Danemark et la Suède. La France se situe au bas du classement avec une hausse de 8 %.

2. Naissances de faible poids

Situation actuelle

Les naissances de faibles poids se rapportent aux nouveau-nés de moins de 2 500 grammes. Les proportions observées au Québec et au Canada, respectivement de l’ordre de 6,1 %, et de 6,5 % positionnent les deux états au milieu du classement. Quatre pays scandinaves, la Finlande, la Suède, la Norvège et le Danemark présentent les proportions les plus faibles, moins de 5%, tandis que le Japon et les États-Unis affichent celles les plus élevées, plus de 8 %.

Variation récente

Dans 10 pays sur 20, la proportion de naissances de faible poids observée pour l’année la plus récente est plus élevée qu’en 2007. Les pays qui affichent les hausses les plus importantes sont la France, l’Irlande, l’Italie et le Canada. À l’inverse, l’Autriche, la Norvège et le Danemark montrent les baisses les plus marquées. L’importance relative des naissances de faible poids a augmenté au Québec de 7 %.

Les commentaires sont fermés