Espérance de vie, Québec et Canada, séries chronologiques

1. Espérance de vie à la naissance
2. Espérance de vie à 65 ans

1. Espérance de vie à la naissance

En 2017, l’espérance de vie des hommes atteignait 80,6 ans au Québec et 79,9 ans au Canada. Les Québécois vivent maintenant 0,7 ans de plus que les Canadiens. D’ailleurs les hommes du Québec affichent l’espérance de vie la plus élevée des provinces canadiennes dépassant pour la première fois, en 2017,  l’Ontario. Les statistiques canadiennes sur l’espérance de vie sont compilées depuis 1921. À cette époque, les Québécois vivaient en moyenne, 4,5 ans de moins que les Canadiens. Ce n’est que 85 ans plus tard, en 2006, que le retard du Québec sur le Canada a été comblé.

Depuis 1982, la hausse de l’espérance de vie des Québécois a été de 9,8 ans alors que celle des Canadiens a été de 7,9 ans.  Au cours des 5 dernières années, les Canadiens ont vu leur durée de vie n’augmenter que de 0,5 an alors que celle des Québécois a enregistré une hausse de plus d’un an.

En 2017, au Québec, les femmes pouvaient espérer vivre 84,2 ans et au Canada 84,0 ans . Depuis 1996, les Québécoises vivent aussi longtemps que les Canadiennes. L’écart favorisant les Canadiennes, qui étaient de 4,7 ans en 1921, a commencé à diminuer au cours des années 40 pour disparaître complètement durant les années 90.

Depuis 1982, l’espérance de vie à la naissance chez les femmes a enregistré une hausse de 5,4 ans au Québec et de 4,9 au Canada. Au cours des 5 dernières années, le gain en durée de vie n’a été que de 0,3 an pour les Canadiennes alors qu’il a été le double pour les Québécoises.

Le retard des hommes sur les femmes pour la l’espérance de vie à la naissance a suivi la même évolution au Québec et au Canada. Une hausse du début des années 20 jusqu’au début des années 80 suivie d’une diminution constante jusqu’à nos jours. De 1977 à 2007, l’écart était plus important au Québec qu’au Canada. Pour la première fois depuis les années 40, l’écart entre les hommes et les femmes est passé sous la barre des 4 ans en 2017, au Québec.

 2. Espérance de vie à 65 ans

De nos jours, les Québécois et les Canadiens âgés de 65 ans peuvent espérer vivre encore 19 ans. Le retard qu’affichait les Québécois par rapport aux Canadiens n’existe pratiquement plus depuis 2017. Alors que l’espérance de vie à 65 ans s’établissait à 13 ans en 1921, ce n’est qu’en 1976 au Canada et en 1981 au Québec, qu’elle atteint 14 ans.

Depuis 1982, la durée de vie des hommes à 65 ans s’est accrue de 5,4 au Québec et de 4,8 ans au Canada, ce qui a permis au Québec de combler son retard par rapport au Canada. Au cours des 5 dernières années, la hausse a été de 0,8 au Québec et de 0,5 an au Canada.

Les femmes du Québec de 65 ans peuvent espérer vivre de nos jours 22 ans de plus. C’est en 1992, que la durée moyenne de vie à 65 ans des Québécoises a rejoint celles des Canadiennes. Depuis ce temps, les deux régions affichent sensiblement les mêmes valeurs. Comparativement aux hommes, l’espérance de  vie à 65 ans des femmes a commencé a augmenter beaucoup plus tôt, durant les années 40.

Depuis 1982, les femmes ont vu leur espérance de vie à 65 ans augmenter de 3,4 ans au Québec et de 3,2 ans au Canada. Les deux régions ont enregistré une hausse de 0,3 an au cours des 5 dernières années.

L’écart d’espérance de vie à 65 ans en faveur des femmes par rapport aux hommes est passé de moins d’un an durant les années 20 à environ 4,5 ans au milieu des années 80 pour ensuite diminuer et passer sous le seuil de 3 ans en 2017.

 

Les commentaires sont fermés