Dépenses de santé et nombre de médecins et d’infirmières, Québec et comparaisons canadiennes

1. Dépenses de santé
2. Nombre de médecins et d’infirmières

Voir également Dépenses de santé et nombre de médecins, Québec et Canada, séries chronologiques.

1. Dépenses de santé

En 2017, les dépenses totales de santé par habitant au Québec sont évaluées à 6 434$. Ces dépenses sont plus faibles au Québec qu’au Canada, dans son ensemble, mais plus élevées qu’en Ontario et qu’en Colombie-Britannique.  De 2000 à 2017, la hausse des dépenses par habitant a doublé au Québec ainsi que dans l’ensemble du Canada.

Les dépenses de santé constituent, au Québec, en 2017, une plus grande part du PIB, 13,3 %, qu’au Canada, 11,5 %, ainsi qu’en Ontario, 10,8 %, en Alberta, 9,8 %, et en Colombie-Britannique, 11,2 %. Entre 2000 et 2017, dans les quatre provinces comparées, les dépenses de santé se sont accrues plus rapidement que le PIB.

La part du secteur public dans l’ensemble des dépenses de santé est comparable au Québec, en Alberta et en Colombie-Britannique. L’Ontario se démarque avec une proportion nettement plus faible.. Comparativement à 2000, la part du public est demeurée relativement stable au Canada, dans son ensemble. Elle a diminué au Québec et en Colombie-Britannique alors qu’elle a augmenté en Alberta.

Les dépenses par habitant allouées aux hôpitaux varient de 1 523 $ au Québec à 2 465$ en Alberta et celles dédiées aux médecins oscillent entre 966$ au Québec et 1 213$ en Alberta. Le Québec, avec son programme d’assurance médicaments, consacre pour les médicaments le plus haut montant par habitant, 1 190$. À l’échelle de l’ensemble du Canada, le montant alloué est de 1 086$, alors qu’il n’est que de 819$ en Colombie-Britannique.

2. Nombre de médecins et d’infirmières

En 2016, on dénombre au Québec 118 médecins omnipraticiens par 100 000 habitants. L’Alberta et la Colombie-Britannique enregistrent par 100 000 habitants plus d’omnipraticiens que le Québec. De 2000 à 2016, le taux d’omnipraticiens a augmenté, d’un endroit à l’autre, entre 11 % au Québec et 44 % en Alberta.

 

Malgré un taux d’omnipraticiens supérieur à la moyenne canadienne, le Québec affiche une proportion nettement plus faible de personnes ayant un professionnel de la santé régulier qu’ailleurs au Canada. Ainsi en 2015-2016, 73 % des Québécois avaient un professionnel de la santé auquel il pouvait avoir accès régulièrement comparativement à 84 % des Canadiens. En Ontario, plus de 9 personnes sur 10 ont un professionnel de la santé régulier.

En 2016, le Québec présente le nombre le plus élevé de médecins spécialistes par 100 000 habitants, 125. En comparaison, l’on compte autour de 114 médecins spécialistes par 100 000 habitants dans l’ensemble du Canada, 116 en Alberta, 111 en Ontario et 112 en Colombie-Britannique. Entre 2000 et 2016, la hausse du nombre de spécialistes par 100 000 habitants oscille entre 16 % au Québec et 47 % en Alberta.

Au Québec et en Alberta, le nombre d’infirmières en poste par 100 000 habitants dépasse 820 alors qu’il n’est que de 700 en Ontario. De 2006 à 2016, le ratio d’infirmières autorisées pour 100 000 habitants a légèrement augmenté au Canada, dans son ensemble, ainsi qu’en Alberta et en Colombie-Britannique, alors qu’il est demeuré stable au Québec et en Ontario.

Les commentaires sont fermés